Appel à se mobiliser

PROCHAINE REUNION PUBLIQUE
Lundi 5 septembre 2022 A 18H30
Espace Nelson Mandela

30 rue de la liberté, Fontaine

Le projet de Métrocâble, porté par le SMMAG, prévoit de construire un téléphérique sur 3,7 km entre Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux, en passant par le sud de Sassenage et la Presqu’île scientifique. Le but avancé est d’anticiper les besoins de mobilité sur un secteur en pleine transformation desservant plusieurs projets d’aménagement  (Operation Portes du Vercors à Fontaine / Sassenage, aménagement de la Presqu’Ile et de l’Esplanade à Grenoble). 

Présenté comme « la meilleure solution pour répondre aux besoins de mobilité présents et futurs« , ce projet fait pourtant l’objet de nombreuses controverses. Nous souhaitons affirmer notre opposition au Métrocable en raison de ses conséquences sur notre territoire, et appelons à se mobiliser dès aujourd’hui contre celui-ci. 

En effet, sous couvert de transport écologique, il nous paraît important de bien comprendre ce que va permettre ce projet. Il anticipe avant tout la création de nouveaux logements, commerces et bureaux, notamment sur plusieurs dizaines d’hectares de terres agricoles à Portes du Vercors. Il ne nous parait pas possible de prétendre construire un transport écologique si lui même participe à la bétonisation de terres agricoles, ainsi qu’à la destruction d’un écosystème, et ce alors même que la Métropole prétend porter des ambitions fortes en matière de préservation de l’environnement au sein de son territoire (Plan Air Energie climat).

Ce projet ne repond à aucun besoin existant de transports : il en crée un de toutes pièces. La fréquentation estimée par le SMMAG apparait complètement démesurée, en comparaison avec la fréquentation des lignes de bus actuelles.

Il n’amène pas d’amélioration globale des temps de trajet pour les usager-e-s. Et s’il présente un certain avantage, pour les voyageurs-ses souhaitant rejoindre la Presqu’ile depuis la rive droite de l’Isère, il n’a, en revanche, aucun intéret pour celles et ceux de la rive gauche du Drac. Ces dernier-e-s bénéficient actuellement de bus directs vers la Presqu’île qui seront supprimés[1]Voir les différents scénarios prévus lors de la concertation du micro-PDU nord-ouest https://cloud.grenoblealpesmetropole.fr/index.php/s/5YSQBnBrpLwEGNi (à partir de la page 24)., obligeant souvent à un voire plusieurs changements. Or la partie Fontaine-Presqu’ile représente 85% du trajet projeté (3,1 km sur 3,7 km). Par ailleurs, sur une aussi courte distance, le vélo (moyen de transport porte à porte) reste dans tous les cas bien plus rapide.

Un coût considérable :  80 millions d’euros (65 millions pour le cable, 15 millions pour la station de la Poya ; budget previsionnel), ce qui représente la quasi totalité du budget d’investissement de la Métro sur les transports en commun . Par conséquent, le Métrocable sera le seul projet d’envergure de l’amélioration des transports publics de la métropole jusqu’en 2026[2]Plan pluriannuel d’investissement, La Métro, 22/02/2022, disponible sur : … Continue reading.

Ce projet veut faire plier à sa convenance les documents d’urbanisme comme le PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) et le PPRI (Plan de Prévention des Risques Inondations), alors même que les projets d’aménagement sont censés se plier à ces documents. Aujourd’hui, il n’est pas possible de construire en zone inondable non-urbanisée, ce qui contrarie aussi bien la construction des gares du téléphérique que des immeubles des Portes du Vercors.

De plus, de nombreuses alternatives existent, pour n’en citer que trois : le projet de passerelle piétons et vélos entre la Presqu’ile et Fontaine qui est aujourd’hui à l’arrêt, faute de financement ; le prolongement et l’augmentation de la fréquence des lignes de bus existantes ; ainsi que l’amélioration des itinéraires cyclables. 

Pour toutes ces raisons, il nous semble aujourd’hui essentiel de se mobiliser et d’envoyer un signal fort à la Métropole, au SMMAG et aux différentes mairies concernées. Ce projet, s’il est construit seulement sur une petite partie du territoire de la Métro, impacte l’ensemble de la métropole, par son impact futur sur des terres agricoles, par son coût financier et par ce qu’il projette de l’avenir du territoire métropolitain. Nous refusons de nous laisser imposer, encore une fois, un projet inutile, pensé dans des bureaux pour répondre à des logiques d’attractivité, bien loin des préoccupations et des besoins des habitant-e-s de la métropole. 

Références

Références
1 Voir les différents scénarios prévus lors de la concertation du micro-PDU nord-ouest https://cloud.grenoblealpesmetropole.fr/index.php/s/5YSQBnBrpLwEGNi (à partir de la page 24).
2 Plan pluriannuel d’investissement, La Métro, 22/02/2022, disponible sur : https://www.grenoblealpesmetropole.fr/actualite/1495/104-plan-pluriannuel-d-investissement-1-6-milliard-d-euros-au-service-des-transitions.htm